Apollo 10

 

    Accueil     La genèse du programme
    Saturn 5     Le déroulement des missions
    Les missions     La fin du programme
    Les liens     Annexe
    Me contacter     Mon livre d'or

 


 

Après les essais encourageant du LEM durant Apollo 9, la NASA devait maintenant procéder à une " répétition générale " avant le véritable premier alunissage prévu pour Apollo 11. Les principaux objectifs d'Apollo 10 étaient de tester l'exécution du LEM et du CSM dans le champ de gravité lunaire ; mais aussi d'effectuer des repérages photographiques pour les futurs alunissages. L'équipage de cette mission était composé de Thomas Stafford, le commandant, d'Eugène Cernan, le pilote du LEM et de John Young, le pilote du CSM. Le premier avait déjà participé à Gemini 6A et commandé Gemini 9 aux côtés de Cernan. Young, lui, avait pris part à Gemini 3 et 10.
Pour cette mission, le CSM fut surnommé " Charlie Brown " et le LEM " Snoopy ", tout comme les héros de bandes dessinées.

L'équipage d'Apollo 10. De gauche à droite, E.Cernan, J.Young et T. Stafford.

 

La fusée Saturn 5 décolla du complexe 39B de Cap Kennedy le 18 mai 1969 à 12h49. Ce fut la première fois que l'on envoyait une telle configuration en orbite lunaire. Le vaisseau était au grand complet : le CSM plus le LEM. Après les séparations habituelles du S-1C et du S-2, la fusée fut placée en orbite terrestre à environ 187 km d'altitude. A 15h28, après une orbite et demie, l'injection translunaire débuta ; le moteur du 3e étage fut rallumé. Plus tard, l'arrimage entre le CSM et le LEM s'effectua sans incident.

Le décollage d'Apollo 10

 

Le voyage dura 3 jours. Trois jours durant lesquels l'équipage participa à une émission télévisée retransmise en couleur. ; une première pour la NASA. Arrivé à proximité de la Lune, le moteur du module de service fut allumé 356s pour ralentir le vaisseau. Puis il fut de nouveau allumé pendant 9,3s pour placer l'ensemble en orbite lunaire à environ 110 km d'altitude. Le 22 mai à 15h21, Stafford et Cernan prirent place dans le LEM et après 2 heures 15 minutes de vérifications ils se séparèrent du CSM, laissant seul Young. Les deux astronautes du module lunaire simulèrent alors un alunissage, testant ainsi tous les moyens de propulsion et de communication de l'appareil. Le radar d'alunissage et les communications furent principalement essayées lors des différentes étapes de l'alunissage. Le LEM se rapprocha jusqu'à moins de 15 km de la surface. Cette proximité permit aux astronautes de repérer les sites d'alunissages potentiels, notamment celui d'Apollo 11 au-dessus duquel le LEM fit 2 passages. Les deux astronautes ont ainsi réalisé l'approche la plus étroite avec la Lune, avant Apollo 11. Ils avaient seulement comme objectif de vérifier les étapes d'alunissage. La grande première était réservée à Armstrong et Aldrin. De toute façon le LEM d'Apollo 10 n'était pas prévu pour un débarquement. Etant trop lourd, le décollage depuis la Lune aurait été impossible.

Depuis le LEM, les astronautes réalisent des photos précises de la surface lunaire.

 

Lors de la remontée vers le module de commande, le LEM subit des oscillations dangereuses pour la manœuvre. Le vaisseau fut incontrôlable jusqu'à ce que Stafford largue l'étage de descente. La remontée continua grâce au moteur de l'étage orbital. Après 8 heures de séparation " Snoopy " s'arrima avec " Charlie Brown ". Le jour suivant, le LEM fut largué.

Le LEM et le CSM en phase d'arrimage.

Le 24 mai à 6h25, et après 31 révolutions lunaires, le moteur du module de service est mis à feu pour le retour vers la Terre. Le voyage retour débutait. Après 192 heures de mission le module de commande se sépara du SM. Le 26 mai à 12 h 52 la capsule amerrit dans le Pacifique, à 6,4km du point prévu. L'équipage fut récupéré par l'USS Princeton après 192 heures et 3 minutes de mission.

L'amerrissage d'Apollo 10.

 

Retour en haut de la page