Apollo 14

 

    Accueil     La genèse du programme
    Saturn 5     Le déroulement des missions
    Les missions     La fin du programme
    Les liens     Annexe
    Me contacter     Mon livre d'or

 


 

Le lancement d'Apollo 14 était prévu pour l'été 1970. Mais après l'incident d'Apollo 13, la NASA reporta la mission à janvier 1971. Ce qui permit à l'équipage de s'entraîner pendant 19 mois. Les objectifs d'Apollo 13 furent reportés à Apollo 14 ; le principal étant l'étude géologique approfondie du cratère de Fra Mauro, le site d'alunissage. L'équipage était composé d'Alan Shepard, le commandant, d'Edgar Mitchell, le pilote du LEM et de Stuart Roosa, le pilote du CSM. Shepard était un vétéran de la NASA ; il avait été le premier américain à effectuer un vol dans l'Espace dans le cadre du programme Mercury. Ses 2 autres équipiers quant à eux volaient pour la première fois.
Pour cette mission, on baptisa le CSM " Kitty Hawk " et le LEM " Antares ".

L'équipage d'Apollo 14. De gauche à droite : E. Mitchell, A.Shepard et S.Roosa. A droite, une photo d'A.Shepard qui se prépare au départ.

 

Le jour du lancement, la météo ne fut pas favorable. C'est pourquoi le décollage fut repoussé de 40 minutes. Tout le monde avait encore en tête l'incident d'Apollo 12. Finalement, la fusée décolla du complexe 39A de Cap Kennedy le 31 janvier 1971 à 17h32. Les étapes de séparation des 2 premiers étages se déroulèrent correctement. Puis 2 heures 34 minutes plus tard, le moteur du S-4B fut allumé pour l'injection translunaire.

Le décollage d'Apollo 14.

 

L'arrimage du LEM avec le CSM posa par contre quelques difficultés. Roosa essaya une première fois mais les capteurs de positionnement étaient négatifs, le LEM n'était pas correctement accroché. Le pilote réessaya plusieurs fois mais sans succès. Houston proposa alors une nouvelle procédure. Et au 6e essai, l'arrimage s'effectua normalement. Le voyage jusqu'à la Lune dura 3 jours au cours desquels l'équipage participa à des émissions télévisées.

Arrivé à proximité de la lune, le vaisseau fut ralentit pour être placé en orbite lunaire le 4 février à 1h55. Shepard et Mitchell entrèrent alors dans le LEM et effectuèrent toutes les vérifications. Puis le module lunaire se sépara du CSM et la descente commença. Mais un voyant attira l'attention des astronautes et du Centre de contrôle. Ce voyant indiquait que la procédure d'abandon avait été enclenchée. C'est à dire que les étages du LEM s'étaient séparés. Mais cette anomalie était due à un mauvais contact. De plus lorsque l'équipage tapait sur le tableau de bord, le voyant s'éteignait pour réapparaître quelques instants plus tard. Le programme dut être reconfiguré, et après 2 heures de programmation, la descente pouvait continuer.

Un autre problème survint plus tard. C'était le radar d'alunissage qui fonctionnait anormalement. Ce bugg informatique fut réglé sans trop de difficultés. Finalement le LEM alunit non loin du cratère de Fra Mauro le 5 février à 16h17 à moins de 50 m du point prévu. Cinq heures et 23 minutes après l'alunissage, les 2 astronautes reçurent l'autorisation de procéder aux sorties extravéhiculaires.

Le module lunaire.

 

Shepard et Mitchell effectuèrent 2 sorties ; une de 4 heures 24 minutes et une autre de 4 heures 48 minutes. Ils déployèrent l'ALSEP et prélevèrent des échantillons de roche. En tout ils rapportèrent 42,9 kg de pierres lunaires. Et pour faciliter l'acheminement des matériaux prélevés vers le LEM, les astronautes utilisèrent pour la première fois le MET (Modular Equipment Transporter ). Cet équipement pouvait être assimilé à une brouette que les astronautes surnommèrent le "pousse pousse ". Ils installèrent également un panneau de miroirs qui servit et sert encore à déterminer la distance entre la Terre et la Lune.

Le MET et les miroirs.

 

Pendant ce temps, Roosa restait en orbite et repérait des futurs sites potentiels d'alunissage. Il effectua au total 34 orbites en 67 heures. Ses coéquipiers restèrent 9 heures et 12 minutes à l'extérieur du LEM. Avant de rentrer définitivement dans le module lunaire, Shepard voulut pratiquer un de ses sports favoris : le golf. Il avait apporté une balle et la frappa à l'aide d'un instrument. Cette balle, qui erre dans l'Espace ou sur la Lune, est et serra une des preuves de notre existence dans le système solaire ; au même titre que le matériel laissé sur la Lune ou que les sondes inactives.

Le LEM et le drapeau américains sur la Lune.

 

Moins de 142 heures après le Liftoff, le LEM décolla pour rejoindre le CSM. L'équipage se retrouva et l'étage orbital fut largué. Le 7 février à 1h39, le moteur du module de service fut rallumé pour le voyage retour. Au bout de trois jours, le CM entra dans l'atmosphère terrestre et amerrit le 9 février à 16h05 dans le Pacifique à moins d'un kilomètre du point prévu. Il fut récupéré par l'USS La Nouvelle Orléans.

L'amerrissage et la mise en quarantaine de l'équipage.

 

L'équipage fut mis en quarantaine pendant 15 jours. Mais à l'avenir, la NASA jugea cette pratique inutile. Plus aucun équipage ne fut placé en quarantaine après Apollo 14.

 

Retour en haut de la page