Apollo 17

 

    Accueil     La genèse du programme
    Saturn 5     Le déroulement des missions
    Les missions     La fin du programme
    Les liens     Annexe
    Me contacter     Mon livre d'or

 


 

Apollo 17 fut la dernière mission de la série des missions géologiques. Et pour conclure les études du sol lunaire, la NASA envoyait un astronaute spécialisé en géologie : Harrison Schmitt. Au départ, Apollo 17 ne devait être composé que de simples astronautes. Mais la communauté scientifique souhaitait envoyer un scientifique sur la Lune avant la fin du programme Apollo. Les ingénieurs avaient prévu de faire alunir Apollo 17 dans la Vallée de Taureau-Littrow, dans la Mer de la Sérénité. En effet, ils pensaient qu'à cet endroit les roches étaient plus anciennes ou plus récentes que celles prélevées durant les précédentes missions.
L'équipage était donc composé d'Eugène Cernan, le commandant, d'Harrison Schmitt, le pilote du LEM et de Ronald Evans, le pilote du CSM. Cernan avait participé aux missions Gemini 9 et Apollo 10, tandis que Schmitt et Evans volaient pour la première fois.
Pour cette ultime mission, le CSM fut baptisé " America " et le LEM " Challenger ".

L'équipage d'Apollo 17. De gauche à droite : H.Schmitt, E.Cernan et R.Evans.

 

Après un retard de 2 heures et 40 minutes en raison d'un problème technique, la fusée décolla du complexe 39A de Cap Kennedy le 7 décembre 1972 à 00h33. Ce fut le seul départ nocturne de missions Apollo. Les séparations des 2 premiers étages se déroulèrent normalement et le vaisseau fut placé en orbite de stationnement terrestre en attente de l'injection translunaire. Celle ci commença à 3h45 après 2 révolutions. Puis à 4h30, le LEM s'accoupla au CSM. Le S-4B fut ensuite envoyé sur la Lune, où il s'écrasa le 10 décembre à 15h32, à 13,5 km du point prévu. L'impact fut relevé par les capteurs sismiques d'Apollo 12, 14, 15 et 16.

Le décollage d'Apollo 17.

 

Le voyage se déroula correctement. L'équipage n'eut à procéder qu'à seulement une correction de trajectoire sur 4. Cette manœuvre eu lieu le 8 décembre à 12h03. Arrivé à proximité de la Lune, le moteur du module de service fut rallumé pendant 1,6s pour satelliser l'ensemble. Cernan et Schmitt pénétrèrent alors dans le LEM et activèrent tous les systèmes de bord. Pendant ce temps, Evans largua la cloison protectrice du SIM et les observations commencèrent alors. Une fois toutes les vérifications réalisées dans le module lunaire, ce dernier se sépara du CSM. La descente se termina par l'alunissage d'Apollo 17, le 11 décembre à 14h55 dans la vallée de Taureau-Littrow, à environ 200 m du point prévu.

Quatre heures plus tard, la première sortie extravéhiculaire commença. Cernan sortit, suivi de Schmitt. Leurs premières tâches furent de monter le LRV et de déployer l'ALSEP. Cette station fut installée à 185 m du LEM. Durant cette sortie, en plus des expériences, les astronautes prélevèrent 14 kg d'échantillons. Mais un incident se produisit ; Cernan endommagea une des 4 pièces du LRV sensée protéger le conducteur de la poussière (c'est le même système qu'un garde-boue ). Et ce fut encore là que les ingénieurs de la NASA entrèrent en piste, tout comme lors d'Apollo 13. Ils trouvèrent une procédure que le Capcom dicta à Cernan afin qu'il répare le LRV. Cette première excursion dura 7 heures et 12 minutes.

A droite, l'ASLEP déployé.

 

La 2e sortie commença le 12 décembre à 14h28. Cernan et Schmitt se dirigèrent à 6 km à l'ouest du LEM. Ils prélevèrent des échantillons pendant une heure dans les cratères de Nansen et Lara. Lors de ces collectes, Schmitt s'écria : " Il y a de la poussière orange ! ". Cernan accourut et vit une légère poussière orange sur la surface. Elle fut ramassée par les astronautes. Des études postérieures concluront que cette poussière est d'origine volcanique. Vu les résultats, les activités extravéhiculaires furent allongées. Durant cette sortie, qui dura 7 heures et 37 minutes, ils ramenèrent 34 kg d'échantillons.

Le LRV au bord d'un cratère.

A droite, une photo de la fameuse poussière orange.

 

La 3e et dernière sortie débuta le 13 décembre à 11h26. Les astronautes procédèrent à des expériences scientifiques mais récoltèrent également 66 kg de roche lunaire. La sortie dura 7 heures et 15 minutes. Mais avant de remonter dans le LEM, Cernan et Schmitt dévoilèrent une plaque commémorative de tous les alunissages d'Apollo.

A droite, Scmitt prélève des échantillons lunaires.

 

Les astronautes restèrent 22 heures 4 minutes à l'extérieur du module lunaire pour un total de 75 heures passées sur la Lune. Durant les 3 sorties, ils utilisèrent de nouveaux instruments de mesure. Ils installèrent un appareil mesurant la gravité lunaire, mais aussi un système pouvant capturer et analyser les micrométéorites. Grâce au LRV, ils parcoururent 35 km et ramenèrent 110,9 kg de roches lunaires. Parallèlement, le SIM était équipé pour la première fois d'un appareil photo panoramique, d'un altimètre laser, d'un radiomètre infrarouge et d'un spectromètre ultraviolet qui cartographièrent la surface lunaire.

Sur cette photo du CSM, on voit bien le SIM.

 

L'étage orbital du module lunaire décolla le 14 décembre à 16h55. Ce décollage fut filmé grâce à une caméra du LRV. Le LEM s'arrima avec le CSM resté en orbite. Dès que tout le matériel fut transféré dans le module de commande, le module lunaire fut largué. Son impact eut lieu à 1,6 km du point prévu, à 15h54 et fut relevé par les capteurs sismiques d'Apollo 12, 14, 15, 16 et 17. Le moteur du module de service fut rallumé pour le retour sur Terre.

La plaque commémorative laissée par Apollo 17. A droite, le LEM décolle de la surface lunaire.

 

Durant le voyage, Evans effectua une sortie extravéhiculaire à 13h27 le 17 décembre. Ce qui permettait de récupérer les cassettes de données du SIM. Cette activité dura 1 heure 6 minutes. Le module amerrit le 19 décembre à 14 heures 25 minutes dans le Pacifique après 301 heures de mission. Cinquante-deux minutes plus tard, le dernier équipage d'Apollo était à bord de L'USS Ticonderoga.

Evans effectue une sortie extravéhiculaire. A droite, Apollo 17 amerrit dans le Pacifique.

 

Retour en haut de la page