Apollo 6

 

    Accueil     La genèse du programme
    Saturn 5     Le déroulement des missions
    Les missions     La fin du programme
    Les liens     Annexe
    Me contacter     Mon livre d'or

 


 

Apollo 6 est la dernière des missions Apollo inhabitées. Elle avait pour objectif de tester le bon enchaînement des séparations au décollage mais aussi de simuler une approche lunaire du CSM. L'ensemble des systèmes électriques de la fusée était également observé durant la mission.


La fusée déploie au décollage une flamme de plusieurs centaines de mètres de long .

 

La fusée Saturn 5 décolla du pad de tir 37B de Cap Canaveral le 4 avril 1968 à 7h00. Il ne fallut que quelques secondes pour que les premiers incidents débutent. En effet, les capteurs du module de commande enregistraient de fortes vibrations néfastes pour un équipage. Mais ces oscillations n'étaient que le début d'une série de problèmes. Après la séparation entre le S-1C et le S-2, deux moteurs de ce dernier s'arrêtèrent. Les trois autres durent alors fonctionner plus longtemps pour compenser les pertes. Mais ce ne fut pas suffisant, et le vaisseau, par manque de carburant n'avait pas atteint l'altitude souhaitée pas les ingénieurs au sol. Le S-4B fonctionna donc plus longtemps que prévu ; mais au bout de 2 orbites terrestres, le moteur du 3e étage ne put être rallumé. Bien qu'il y avait encore du carburant dans les réservoirs, la NASA décida de s'en séparer. Le module de service fut utilisé pour simuler l'injection translunaire. Son moteur tourna pendant 7 minutes.

 

Malgré les nombreux incidents durant la mission, des photos furent prises.

 

Lorsque le vaisseau a atteignit l'altitude souhaitée de 367 km, les ingénieurs entamèrent la simulation de l'approche terrestre du CSM (à la fin des missions). L'unique moteur du module de service est rallumé pour ralentir le vaisseau. Le SM et le CM se séparèrent et ce dernier pénétra dans l'atmosphère. Après 10 heures 23 minutes de mission, il amerrit dans le Pacifique. Puis il fut repêché par l'USS Okinawa 10 minutes plus tard.

Le module est récupéré . Il est aujourd'hui exposé.

 

Comme on peut le constater cette mission ne fut pas une franche réussite. Les problèmes techniques se succédèrent. Mais la NASA fit passer sous silence ses inquiétudes et se concentra à régler ces difficultés techniques.

 

Retour en haut de la page