Apollo 8

 

    Accueil     La genèse du programme
    Saturn 5     Le déroulement des missions
    Les missions     La fin du programme
    Les liens     Annexe
    Me contacter     Mon livre d'or

 


 

Apollo 8 fut la première mission où les astronautes décollèrent à bord de Saturn 5. A l'origine, la mission prévoyait les premiers essais du LEM (avec équipage) en orbite terrestre ; mais d'après la CIA, les soviétiques étaient sur le point d'envoyer des hommes en orbite lunaire. De plus le fabricant du LEM, Grumman était dans l'incapacité de fournir l'engin dans les délais prévus. La mission et l'équipage furent donc reportés au vol suivant, c'est à dire à Apollo 9. La mission programmée prévoyait maintenant d'envoyer des américains en orbite lunaire. Les nouveaux objectifs étaient de tester l'injection translunaire et les corrections de trajectoire à mi-course, d'évaluer les consommables du CSM ainsi que la navigation de ce dernier. Les communications entre le vaisseau et Houston à une telle distance furent également testées.
L'équipage était composé de Franck Borman, le commandant, James Lovell, le pilote du CSM et William Anders, le pilote du LEM. Borman avait déjà participé à Gemini 7. De même que Lovell avait pris part à Gemini 7 et 12. Anders volait pour la première fois.

L'équipage d'Apollo 8. De gauche à droite : W.Anders, J.Lovell, F.Borman. A droite, le décollage.

 

La fusée Saturn 5 décolla du complexe 39 de Cap Kennedy le 21 décembre à 7h51. Les séparations des étages se réalisèrent normalement. Le vaisseau fut placé en orbite terrestre, à une altitude d'environ 185 km, par le S-4B 11 minutes plus tard. Puis, 2 heures 50 minutes (2 orbites ) après le lancement, le 3e étage fut remis à feu pendant un peu plus de 5 minutes pour l'injection translunaire. Le vaisseau atteignit la vitesse de 39 000 km/h qui le propulsa vers la Lune. Au bout de 25 minutes l'équipage simula un arrimage CSM/LEM avec une maquette à l'échelle du LEM protégée par le S-4B. Ce dernier fut ensuite remis à feu vers une orbite solaire.



Le S-4B contenait une maquette du LEM. A droite, une photo de la Terre depuis le vaisseau.

 

Le voyage Terre-lune s'effectua sans incident. L'équipage dut seulement procéder à deux corrections de trajectoires. Il participa également à des émissions télévisées, deux durant le voyage vers la Lune, deux en orbite lunaire et deux dernières pendant le retour.
Le confort des astronautes avait été amélioré en raison de l'allongement de la durée des séjours dans l'espace. Ainsi on avait installé des divans pliables dans le CM. La NASA économisait ainsi l'espace vital de la capsule. Cet espace permettait aux astronautes de pratiquer diverses activités, telles que des expériences scientifiques.

Une photo de F.Borman qui fut malheureusement pris de nausées pendant le voyage. A droite, une photo de l'équipage dans le module de commande.

 

Le 24 décembre à 4h59 du matin, le moteur du module de service fut allumé pendant plus de 4 minutes afin de ralentir le vaisseau et de le placer en orbite lunaire à 96 km d'altitude. En tout, les 3 hommes effectuèrent 10 orbites lunaires. Ce qui leur permit d'être les premiers êtres humains à pourvoir observer la face cachée de la Lune. Evidemment ils prirent de nombreuses photographies haute résolution qui permirent notamment de définir les futurs sites d'alunissage.
Durant leur séjour circumlunaire l'équipage participa à deux missions télévisées. Le soir de Noël, les astronautes lurent chacun un passage de la Genèse suivi d'un "joyeux Noël à cette bonne vieille Terre" de la part de Lovell.

Des photos prises par Apollo 8 pendant leurs orbites autour de la Lune.





Les photos de la surface lunaire sont d'une qualité exceptionnelle.

Le 25 décembre, après 89 heures de mission, le moteur du module de service fut rallumé pour le retour sur Terre. La vitesse atteinte fut de 9 700 km/h. Le voyage retour se déroula sans encombre ; les astronautes durent uniquement effectuer une correction de trajectoire. Le 27 décembre, à environ 16 500 km de la Terre le CM se sépara du SM. Puis 17 minutes plus tard le module de commande amerrit à 22h52 dans le Pacifique à moins de 2 km du point prévu. Il faut signaler que ce fut le premier "splashdown" nocturne. Le module et son équipage furent récupérés par l'USS Yorktown.



Le retour d'Apollo 8.

 

Retour en haut de la page