Apollo 9

 

    Accueil     La genèse du programme
    Saturn 5     Le déroulement des missions
    Les missions     La fin du programme
    Les liens     Annexe
    Me contacter     Mon livre d'or

 


 

Apollo 9 est la première mission où la fusée est au grand complet. En effet, le lanceur est équipé du CSM et du LEM. Le but principal de la mission était de tester ce dernier en orbite terrestre. Pour cela l'équipage avait été entraîné plusieurs mois à l'avance. D'ailleurs il laissa sa place à un autre groupe d'astronautes pour Apollo 8. Cette mission avait également pour but de tester les manœuvre de rendez-vous orbital ainsi que les sorties extravéhiculaires. L'équipage était composé de James Mc Dvitt, Randolph Scott et Russel Schweickart. Mc Divitt était le commandant de la mission ; il avait déjà participé à Gemini 2. Scott, lui pilotait le CSM ; il avait également fait ses preuves sous Gemini 9. Tandis que Schweickart volait pour la première fois. Ce dernier pilotait le LEM.
Pour la première fois lors d'une mission Apollo, le CSM fut surnommé "Gurndrop" tandis que le LEM fut baptisé "Spider". Cette pratique innovante fut reprise lors de toutes les missions Apollo qui suivirent.

L'équipage d'Apollo 9. De gauche à droite : J.Mc Divitt, R.Scott et R.Schweickart. A droite, le décollage d'Apollo 9.

 

Le 3 mars 1969 à 11h00, la fusée Saturn 5 décolla du complexe 39A de Cap Kennedy. Une fois en orbite, à 190 km d'altitude, le CSM s'arrima avec le LEM. Le S-4B fut ensuite mis à feu deux fois vers une orbite solaire. Les deux premiers jours, les astronautes vérifièrent tous les systèmes de contrôle du CM avant de procéder à la mise à feu du moteur du module de service. Puis Schweickart et Mc Divitt pénétrèrent dans le LEM et le moteur de descente fut allumé. Il faut signaler que durant la mise en marche des deux moteurs des deux modules, le CSM et le LEM étaient restés arrimés.



Le centre de contrôle et une photo prise par Apollo 9. On y voit le S-4B.

 

Le jour d'après, l'équipement EMU et le PLSS des astronautes furent testés. En effet, Schweickart, équipé d'une combinaison spatiale, procéda à une sortie extravéhiculaire depuis le LEM. Mais cette activité fut arrêtée au bout de 56 minutes car Schweickart était tombé malade la veille et souffrait désormais de nausées. Le 7 mars, Schweickart et Mc Divitt commandèrent le LEM qui se sépara du CSM pour ensuite répéter une manœuvre d'arrimage. Un arrimage qui fut un succès enthousiaste pour la NASA.



En haut à gauche, une photo du LEM. A droite, une photo du CSM. En bas, la sortie extravéhiculaire de Schweickart.

Les jours suivants furent consacrés aux photographies et autres expériences scientifiques. Après 241 heures de mission et 151 révolutions, soit 6 millions de kilomètres parcourus, le moteur du module de service fut rallumé pour la désorbitation. Le module de commande et son équipage amerrissent dans l'Atlantique le 13 mars à 13h01 et sont récupérés, 45 minutes plus tard, par l'USS Guadalcanal. Au total, les astronautes passèrent 10 jours dans l'Espace. Dix jours qui ont permis de mettre au point les rendez-vous orbitaux entre le LEM et le CSM, manœuvres clés du programme. Cette mission coûta environ 340 millions de dollars aux Etats-Unis.


Le retour des astronautes d'Apollo 9.

 

Retour en haut de la page