Le LEM

 

    Accueil     La genèse du programme
    Saturn 5     Le déroulement des missions
    Les missions     La fin du programme
    Les liens     Annexe
    Me contacter     Mon livre d'or

 


 

Le module lunaire est le plus souvent appelé LEM ( Lunar Excursion Modul ) ou LM ( Lunar Modul ). C'est un élément capital des missions Apollo puisque c'est avec cette "drôle d'araignée" que deux hommes seulement peuvent alunir. Son étrange forme est due au fait qu'il opère uniquement dans le vide ; c'est pourquoi il n'est pas profilé. Ce module est fabriqué par l'entreprise Grumman. Toutefois son élaboration a pris beaucoup de retard. En effet, il a fallût attendre l'alunissage de Surveyor pour savoir si le sol lunaire pouvait supporter le poids de l'appareil. Après plusieurs prototypes la NASA a opté pour le type de module que nous allons voir.

Une photo du LEM sur la Lune.

 

Le LEM mesure 5,8 m de haut pour un diamètre identique, et son poids est de 13,6 tonnes. La surface habitables est de 6,6m³, à peu près la même que dans le CM. Il est composé de 2 étages : l'étage orbital et l'étage de descente. Dans le premier, sont logés les astronautes tandis que dans le second sont stockés tous les réservoirs nécessaires à l'alunissage et à la survie sur l'astre des sélénites. 

Les deux parties du LEM sont facilement identifiables sur les photos et les schémas. La structure supérieure est de couleur grise tandis que la partie inférieure est dorée.

Ce module est stocké pour le décollage dans la partie cônique au dessus du S4-B.  Il ne sera utilisé pour la première fois que lors de son arrimage avec le CSM. Pour gagner de la place ses pattes sont replièes.

 Le LEM est stocké juste au dessous du CSM.

L'étage orbital, appelé également étage de remontée est la cabine qui abrite les deux astronautes. C'est aussi le vqisseau chargé de les faire redécoller de la lune. La structure principale ressemble à un cylindre couché recevant au-dessous le moteur de remontée, sur les cotés les réservoirs de carburant et sur le dessus l'écoutille d'amarrage.

Une photo de l'étage orbitale et un schéma de celui-ci. En jaune c'est le réservoir à carburant tandis qu'en fushia c'est celui du comburant. On aperçoit également le réacteur en gris.

 

L'habitacle pressurisé se divise en deux parties :

- la cabine de pilotage avec sur la face avant deux hublots triangulaires de 19 dm² ainsi qu'un panneau de contrôle. Les astronautes pilotent le LEM grâce aux commandes tout en regardant par les hublots. Il existe aussi un hublot rectangulaire de 5 dm² situé au-dessus du commandant pour l'aider lors de l'arrimage LEM/CSM.

- Le compartiment central est à l'arrière dans le prolongement de la cabine. On y stocke les scaphandres, la nourriture, les containers à échantillons. C'est dans cette partie qu'est installé le sas permettant aux 2 hommes de sortir en excursion.

Le moteur de remontée est similaire à celui du module de service. Construit par Bell Aerospace, il a une poussée de 15,7 kN. Il est possible de le rallumer 35 fois pour une durée totale de fonctionnement de 460s. L'ergol identique à celui du SM est disposé dans deux réservoirs de part et d'autre de la structure principale comme nous pouvons le remarquer sur le schéma précédent.

 

L'étage de descente est constitué d'une structure octogonale haute de 2 m, large de 4,2 m qui abrite des réservoirs de carburant et comburant. Pour le moteur de descente, l'ergol utilisé est le même que pour l'étage de remontée. Son squelette est constitué de deux paires de panneaux parallèles assemblés en croix, délimitant 5 compartiments, un au centre, les autres sur les cotés. Le moteur se loge au centre, les réservoirs d'ergols, les batteries dans les quatre autres.
Les 4 pattes ou jambes sont fixées sur les cotés et lui assurent une bonne stabilité. Longue de 3 m pour un diamètre de 15 cm, elles sont repliées au lancement dans la partie tronconique. Trois d'entre elles sont équipées d'un palpeur de 1,7 m, qui au contact avec le sol lunaire avertit l'équipage de couper le moteur de descente afin de soulever le moins de poussière possible. Pour éviter de s'enfoncer dans le sol chaque pied posséde au bout une assiette de 47 cm de rayon.

L'étage de descente et l'une des pattes dont il est équipé.

 

Cet étage est équipé d'un réacteur, appelé DPS ( Descent Propulsion System ), de 475 à 4480 kg de poussée. Il fonctionne avec un ergol identique à celui du SM et de l'étage orbital. Il est rallumable 20 fois pour une durée totale de fonctionnement de 910 s. Sa tuyère orientable à ± 6° permet un pilotage en douceur. L'étage de descente embarque 5020 kg de peroxyde d'azote et 3170 kg d'hydrazine asymétrique (UDMH) pressurisé avec de l'hélium.

 

Retour en haut de la page